.

Si Rulio s’avoue en partie influencé par notre musique, c’est sans surprise que vous nous découvrirez également sensibles à son univers graphique.

Share Button

Aujourd’hui, on a envie de vous parler d’un ami, un créateur que l’on voit évoluer depuis de nombreuses années et qui s’apprête à nous livrer une bombe de sa confection :

LEVEL ZERO, par Rulio. (L’ouvrage est en projet, une campagne de crowdfunding pour participer à sa réalisation est en cours.)

Rulio, c’est un type qui s’accroche à l’Art.
A l’Art au sens large comme inépuisable source d’inspiration ; à la peinture parce qu’il sait pertinemment -bien qu’il n’ait de formation dans le domaine (il paraît qu’il y a des écoles où on apprend à être artiste, vraiment?!!)- que c’est par ce médium qu’il saura exprimer les équations de son esprit au plus juste, dégueuler sa compréhension et son appréhension du Monde.

L’artiste breton a longtemps exploré la matière, expérimenté les techniques pour arriver à trouver sa “pâte” et mettre celle-ci au service de la création dans une démarche passionnée et concrète.
A l’instar de celui qui projette des bouts de son cerveau dans des partitions ; signe des pactes de compréhension avec des machines et fait danser des minots extasiés à base de rognures de son âme mise à nue ; Rulio, artiste-peintre, se fait à son tour -et peut-être à son insu, passeur d’un Savoir invisible.

Car on ne nous laissera pas juger de la seule beauté du trait ou de la vague poésie d’une phrase : il s’agit bien d’apprécier l’expression d’un univers complet, mûri et enrichi au contact de la musique, du cinéma et dans un corps à corps permanent avec la vie.
Un univers élaboré en douce et enfin restitué dans un ouvrage à la force graphique réjouissante.

rulio-ghost2rulio-sisterrulio-ghostrulio-faucheur
La surprise du chef : parmi les personnages de LEVEL ZERO, il y en aurait inspirés de la team Dune (Dronalix, Maman & Dubdub)!

Ce que l’on aime dans les tableaux de Rulio?
C’est d’abord une des rares transpositions réussies de la culture graphique “Tekno” sur ce vénérable bon vieux support qu’incarne la toile.
Il y a bien sûr le thème : l’ambiance de LEVEL ZERO fera le régal des amateurs,dont nous faisons partie, de science-fiction d’anticipation -si ce n’est simplement ceux de beaux portraits.
Ensuite, il y a le rapport brut entre le noir et le blanc ; l’utilisation non-superflue, non-kitsch, du doré ; la présence de matière, de reliefs…
Étalé à coups de truelle ou projeté, le blanc fait surgir de la toile noircie des visages monstrueux dans leur perfection ou les vices qu’ils révèlent. Étiré en traits vifs et précis, il fait hurler ces portraits souvent enrichis de touches ou de placages dorés qui ne sont pas sans évoquer les icônes byzantines (pardon pour la référence!), la vénération mystique et anxieuse d’entités ainsi auréolées de sacré, d’inaccessible -et pourtant!, venues d’un passé enfoui ou d’un futur encore plus lointain.

Mais à quoi bon chercher à se situer dans le temps : LEVEL ZERO est une fable Techno-futuriste aux relents terrifiants, une métaphore de notre société actuelle poussée à son paroxysme d’absurdité et de violence.
L’Horreur! Et pourtant on vous rassure : au bout … brille l’Espoir.

Nous vous invitons à découvrir ce projet ainsi que l’artiste qui méritent tous deux notre attention.
Soutenez l’artiste et son projet en cliquant sous le lien ci-dessous:

>LEVEL ZERO sur Ulule<


suivre Rulio sur fb 

Share Button